Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 17:10

A ne pas rater cette semaine, la sortie d' Imitation game avec Benedict CUMBERBATCH, déjà génial Sherlock de la série éponyme.

Le film rend hommage au mathématicien Turing, qui parvint à casser le code nazi de la machine Enigma, sauvant probablement la vie à plusieurs millions de personnes, puisque le décodage des messages ennemis a entraîné une victoire plus rapide de deux ans ...Sa machine est aussi l'ancêtre de nos ordinateurs actuels... Cet homme a donc fortement contribué à changer la face du monde.

Il n'en n'a guère été remercié et le film lui rend enfin justice.

Turing, de nos jours, aurait été étiqueté Asperger, mais aurait probablement eu une vie plus facile. A l'époque ,il fut juste catalogué de "différent", pour ses symptômes d'une part, son génie mathématique, d'autre part, et enfin son homosexualité qui lui valut une condamnation à la castration chimique. La justice britannique, magnanime, lui avait donné le choix : prison ou castration. il a choisi la castration, et n'a pas supporté. En juin 1954 il s'est donné la mort. On a retrouvé sur sa table de nuit une pomme à demi croquée qu'il avait aspergée de cyanure. Un suicide qui rappelle Blanche neige mais surtout la petite pomme croquée sur les iphones et mac.

Steve Jobs aurait en effet choisi l'emblème de la pomme croquée pour APPLE en souvenir de Alan Turing.

La Reine d'Angleterre a fini par réhabiliter le mathématicien.

N'oublions quand même pas que l'homosexualité a été punie de prison au Royaume Uni jusqu'en 1967....Oscar Wilde, avant Turing, en avait fait les frais.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 14:41

violetteleduc.JPGCe long week end du 11 novembre m'a permis, en autres réjouissances, de visionner deux films recemment sortis : Quai d'Orsay de Bertand Tavernier ( no comment)  et Violette, réalisé par Martin provost. Je choisis sans hésiter de consacrer ce billet à Viloette. Magnifique portrait d"une femme à fleur de peau, écrivaine révélée par Simone de Beauvoir ( génialement incarnée par sandrine Kiberlain). Le film retrace la génèse de l'oeuvre de Leduc, qui a accouché dans la souffrance de La Batarde, "coachée" comme on ne le disait pas encore à l'époque, par Simone de Beauvoir. C'est aussi et surtout l'histoire de l'amour fous que Viloette vouait à la compagne de Sartre.

Il s'agit d'un film long, presque 3 heures, qui prend le temps,  sans jamais nous ennuyer.

On se souviendra de séraphine, un autre magnifique portrait d'artiste réalisé par Martin provost. Violette est à la hauteur de Séraphine, une femme qui crie à travers son art sa douleur d'exister, mais pour qui, comme le dit Beauvoir dans l'interview qu'elle consacre à Leduc à la fin du film, la litterature est  salut.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 17:17

Gravity-le-film.jpgEnfin un film pour lequel la 3D a un sens. Dans Gravity, on expérimente grandeur nature l'apesanteur, le silence intersidéral, la beauté de la terre vue des étoiles. C'est un film qu'on vit plus qu'on ne le regarde. Du début à la fin on est scotchés, et on sort heureux de retrouver le plancher des vaches. Les petits tracas de la vie quotidienne paraissent alors bien mesquins après une telle épopée. Car plus qu'une simple histoire d'astronautes c'est une parabole de la vie que nous raconte Gravity. Ce film est une vraie réussite, allez, disons  le mot, c'est un chef d'oeuvre ! Carrement.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 17:25

eyjafjallajokull.jpgAprès deux week ends cantonnée à la maison, je suis sortie de ma retraite forcée pour aller voir .... le film dont la fiche est au dessus, esprérant rire un peu. Hélas, trois fois hélas, les seuls moments drôles sont déja dans la bande annonce et, malgré Valérie Bonneton que j'adore, ça ne tient pas, mais alors pas du tout, la route....

Dans la foulée, j'ai visionné Diana, moins nul que les critiques l'avaient annoncé. Un beau portrait de femme très très seule.( On comprend  que les anglais n'aient pas trop aimé.)

J'ai, enfin, enchainé avec Parkland, incontestablement le plus intéresant des trois si on aime l'histoire. Il s'agit de la réconstitution très réaliste des évènements tels qu'ils se sont déroulés lors de l'assassinat de kennedy. panique totale, improvisation, personnages paumés. On découvre aussi la faimille de Lee Harvey Oswald avec une mère totalement folle et un frère touchant et perdu. 

Vous l'aurez deviné, tout cela ne pretait pas trop à rire mais j'ai compensé par le salon Zen à la Porte Champerret qui fera l'objet de mon prochain billet.

Partager cet article
Repost0
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 18:31

Jobslefilm.jpegSorti ce 21 aout, le film JOBS est un nouveau biopic, genre très à la mode, sur Steve Jobs, le génial créateur d'Apple. Moi même, quelque peu Iphone et Ipad addict, je me suis précipitée pour en savoir plus sur le personnage. A ce niveau, le film qui, en soi n'est pas un chef d'oeuvre, est quand même intéressant sur le plan de l'histoire de l'informatique et psychologique. Le personnage est en effet complexe. Abandonné par ses parents biologiques, il aura de grandes difficultés à assumer, adulte, la paternité. Son enfant, c'est avant tout Apple, et les produits novateurs, censés changer le monde, qu'il va consacrer sa vie à lancer. JOBS sacrifie tout à sa passion et, visionnaire, il devient aussi très vite inhumain avec ses collaborateurs et perd ses amis.

Pourquoi les génies sont-ils toujours des êtres égocentriques, coléreux, et parfois capricieux ? cela reste pour moi un mystere.

Pourtant, JOBS est en premier lieu un  leader et sait, malgré ses côtés horripilants, convaincre et entraîner ceux qui vont créer pour lui.

Humainement, le personnage ne donne pas envie de marcher dans ses traces, mais on ne saurait que lui rendre grace d'avoir produit  le Mac, l'iphone, et l'ipad !!!

 

Je le dis d'autant plus vigoureusement que j'écris ce post depuis mon pc windows qui rame comme un malade.L'application overblog pour iphone et ipad ne focntionne plus, et Overblog semble refuser d'en lancer une version opérationnelle...

Résultat, en vacances, loin de mon vieux PC, impossible de publier quoi que ce soit sur Joyeusement-votre.

 

Il me reste donc deux solutions : migrer sur un autre blog ou trouver une application qui permette de publier sur overblog à partir de Ipad. Si quelqu'un a une idée, elle est la bienvenue !

 

Partager cet article
Repost0
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 15:25

ayay-de-youpongo.jpegQuand on ne part pas en vacances, le cinéma, et ses salles climatisées, est, avec la piscine, le lieu idéal pour se ressourcer.Encore faut-il trouver un bon film. L'exercice peut s'avérer périlleux tant les films qui sortent en salle en juillet et aout semblent provenir le plus souvent de fonds de tiroirs, ou bien s'adresser prioritairement à des enfants en bas âge. 

 Aya de Yopougon fait exception à la règle. Il s'agit d'un film d'animation qui s'adresse plutot aux adultes,

Aya nous transporte dans son village de Cote d'Ivoire et nous raconte une tranche de vie de la jeune fille et des ses copines. Il parle aussi et surtout de la relation aux hommes, avec beaucoup d'humour.

Aya de Yopougon est tiré d'une bande dessinée éditée par Joann Sfar qui a édité également le chat du rabbin, qui est, aussi devenu un excellent film d'animation.

Il y aurait donc une vie en dehors de Disney et Pixar, et c'est réjouissant.

Partager cet article
Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 12:35

grandmaster.JPGC'est vrai : Joyeusement-votre devrait parler cette semaine d'une comédie rigolote, et c'était l'occasion d'évoquer les gamins, parait-il assez réussi. Alors, pourquoi être allé voir Grand master de Wong Kar-Wai  ?

Parce que c'est l'auteur de In the Mood For Love et que Tony Leung et Zang Ziyi réunis ça fait déjà pas mal de bonnes raisons d'y aller.

D'autre part, le film raconte l'histoire du maitre de kung Fu de Bruce Lee.

et Wong Kar-Wai a mis 8 ans pour réaliser le film, ce qui n'est pas rien...

Surtout, c'est esthétiquement très très beau, même si au début du film on peut craindre de trouver le temps quelque peu longuet...Finalement le film vous prend et laisse sa marque sur l'esprit...

La version originale est en mandarin et en cantonnais selon qu'il s'agit de personnages du nord ou du sud.

Dans l'affrontement entre les écoles de Kung Fu il ne faut pas chercher des démonstrations techniquement bluffantes comme dans Tigres et Dragons. Tony leung n'est pas un pratiquant avancé de Kung Fu.

C'est plutot l'esprit de l'art martial qui émane du film, et un Hong Kong nostalgique et ultra esthetique...

 

Me demande juste pourquoi Wong Kar-Wai représente toujours Hong Kong sous une pluie battante ?

mais la question est anecdotique !

Partager cet article
Repost0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 11:58

croods.jpegÀ Joyeusement-votre on raffole de la 3D et des films d'animation. Impossible donc d'échapper aux Croods, ces hommes préhistoriques plongés en pleine mutation pour le grand malheur de père Croods, un type qui croit protéger sa famille en l'enfermant dans une caverne et en recommandant à ses membres de ne jamais" pas avoir peur" ...

Ce gars m'a rappelé quelqu'un mais je sais plus qui..
Le film est esthétiquement super réussi, les personnages sont attachants, mignons..
Un bon moment avec une 3D très chouette.
Partager cet article
Repost0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 19:53

photo--3-.JPGLe film Samsara dure presque deux heures, sans aucune parole. On ne s'ennuie pourtant pas une seconde.

Il y a seulement la musique, superbe, et les images, belles, fascinantes, envoutantes et parfois aussi horribles. Car le film s'appelle Samsara, et décrit...le samsara, cet état dans lequel nous sommes plongés entre naissance et mort, qui change sans cesse, et comporte d'éphémeres beautés et d'innombrables souffrances. L'aspect illusoire est aussi souligné dans ces scènes où les résiduts de la consommation excessive polluent la terre et la vie des humains.

Le rythme s'accelere au fil du film et la fin fait retour sur le début comme la roue du Dharma.

 

Je crois n'avoir jamais vu un film aussi beau et aussi plein . je suis sortie comme envoutée, un peu comme si j'avais suivi une méditation guidée...

 

Samsara ne passe pas dans beaucoup de salles, il faut courir le voir ( Le Max linder le projete en 4s, ne me demandez pas ce que c'est, mais en tous cas l'image est incroyabelemnt belle )

 

PS :Dernier détail, ne prevoyez pas de manger une entrecôte frite en sortant, 99,99 % des spectateurs sont sans doute végétariens à la sortie , au moins provisoirement...!

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 16:17
amants-passagers.JPGLe dernier film de Pedro Almodovar contraste avec son magnifique mais très sombre précédent : " la piel que habito" . Il s'agit ici d'une sorte de film catastrophe gay, cru, excessif, et totalement déjanté comme il se doit avec une comédie d'Almodovar..
on dit que le cinéaste espagnol aurait voulu montrer une parabole de l'Espagne au bord du gouffre. Possible, mais ce n'est pas le plus frappant.
L'équipe de joyeusement-votre a surtout trouvé qu'à l'heure où les bigots, soutenus par les homophobes rampants de tous poils,  et alliés a l'extrême droite, défilent courageusement contre le mariage pour tous, derrière un  remparts de poussettes, ce film est une jubilatoire bouffée d'oxygène.
Alors gracias senor Almodovar !
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de joyeusement-votre
  • : un blog sur les petits riens qui rendent heureux, les recettes de bien-être, les méthodes et démarches, les livres, musiques, tout ce qui contribue à nous apporter joie, sérénité et pourquoi pas...bonheur ?
  • Contact

Recherche

Liens