Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 12:37

La rue Danes de Montardat, à Saint-Germain-En-laye accueille décidément des commerces bien sympathiques : après l'ouverture d'une boutique suédoise (voir ce même blog), on trouve maintenant au n°11 de la dite rue une petite boutique qui permet de personnaliser ses cadeaux, pour des prix vraiment vraiment raisonnables si on tient compte de la marchandise et du temps passé par Jessica, la responsable de la boutique, pour imprimer sur un tee-shirt, une tasse etc... Idéal pour les fêtes des mères, pères, mais pas que. Pourquoi ne pas se créer des sacs,vêtements personnalisés...

Ca existe déjà sur Internet me direz-vous. Oui, mais là, vous pouvez voir les objets, toucher les tissus et exprimer directement votre demande. Et vous repartez direct avec votre objet !! Le sourire et la gentillesse de Jessica en plus!

Pour ceux qui habitent trop loin, il y a néammoins un site Internet : 

www.imagescadeaux.com

et une adresse mail pour vos questions : 

contact@imagescadeaux.com

 

photo-1.JPGphoto-2.JPG

Partager cet article
Repost0
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 19:15

jambon-sans-gluten.pngUne bonne nouvelle pour tous les intolérants ou allergiques au gluten : Herta vient de sortir un nouveau jambon qui s'avère être ...sans gluten.

Ceci dit je me suis rendue sur d'autres blogs qui mettent en doute la réelle totale absence de gluten, les industiels glisseraient quand même en douce du dextrose de blé. Certains auraient été malades apres en avoir mangé...

Je viens de m'en avaler deux tranches ....

Le suite au prochain numéro.

ca serait sympa quand même si c'était vrament sans gluten...

 

PS du lendemain : je n'ai pas été malade et me porte comme un charme. j'en reprendrai donc une petite tranche ! 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 18:23

gasby-et-le--ponpon.JPG

Voilà à peu près l'angle de vision dont j'ai bénéficié cette après midi à UGC les Halles pour la projection de Gasby le magnifique en 3D et Vo. Tout avait bien commencé. Confortablement installée au dernier rang, je regardai sans passion les pubs et autres bandes annonces. J'étais seule, tranquille. Je visionnai avec plaisir la dernière pub Haribo 3D, et le film débuta.

 

C'est alors qu'un monsieur de forte corpulence entra dans la salle obscure et se dirigea droit sur moi pour s'installer à ma gauche, me bouchant le passage vers la sortie en cas de navet.

 

Cependant je restai sereine car mon côté droit était libre.

 

A peine m'en étais-je réjouie qu'un monsieur, au comportement agité, froissant des papiers de journal et parlant seul, s'installa...à ma droite.

 

Je tachais de faire abstraction de mes voisins.

 

Heureusement le rang devant moi était libre et je profitais pleinement de la 3D. Je trouvais le début du film un peu longuet mais c'était joli...

 

Une demi-heure après le début du film, entrèrent enfin deux personnes qui, elles aussi , se dirigèrent doit sur les deux places devant moi et s’installèrent péniblement, se baissant, se relevant,

 

je ratais une bonne partie e l'échange entre Gasby et je ne sais pas qui, du coup...Une fois ces spectateurs assis, je découvris avec horreur que l'un d'entre eux portait, fièrement vissé sur son crâne, un bonnet à pompom. Et le Pompom bougeait de droite et de gauche à chaque mouvement du malotrus, bouchant au passage une bonne partie de l 'écran. Je ne voyais plus grand chose, le film était long quand même, et avec la 3D un début de migraine commença à s’insinuer sous ma tempe droite...

 

Ca a duré deux heures.

 

Finalement le film s'est achevé et j'ai pu quitter la salle avec une joie ineffable...

 

Beaucoup de choses sont interdites dans les salles UGC, notamment de manger des trucs qu’on a pas acheté chez eux. Je suggère qu’on ajoute au règlement la stricte interdiction du port du bonnet à pompom….

Partager cet article
Repost0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 19:17

 

une-vie-simple.jpg

Un film hongkongais sorti sur place en 2011 vient de sortir en salle à paris avec quelque retard. Nominé 8 fois aux Hongkong awards pourtant !
Ce film est une petite merveille de tendresse, nostalgie, amour...avec sobriété il nous raconte une tranche de vie de AhTao qui, après 60 ans au service d'une famille, tombe malade et se retrouve en maison de retraite...le sujet pourrait sembler rebutant, mais on sourit, on rit parfois, et on est pris dans une émotion qui n'est jamais "gnangnan" ou douloureuse. Car malgré la vieillesse et la maladie, l'amour sauve tout. Un amour qui n'est jamais exprimé avec des mots, mais qui est là, présent dans le regard de la réalisatrice, et constant dans les relations de Ah Tao et de son "filleul". Un amour inconditionnel, une tendresse qui n'a pas besoin de se dire.
Le plus beau film que je n'ai vu depuis des lustres, avec en prime, la joie de retrouver notre quartier a Hongkong, et l'accent cantonnais si joliment chantant.
Partager cet article
Repost0
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 09:03
chindogu.JPG
Une sortie a la Foire de Paris nous a fait découvrir l'art de chindogu. Une discipline franco-japonaise inspirée du dadaïsme qui a pour objet de créer des objets presque inutiles juste pour le plaisir et jamais pour la commercialisation.
L'art répond a des critères précis, 10 commandements exactement , et le rire ne doit arriver,,, qu'en supplément, comme un effet dérivé, un peu comme la guérison chez les lacaniens ...
Le chindogu néanmoins fait beaucoup rire !
Pour plus d'info reportez vous au site :
Et visitez l'expo à la foire de Paris vous verrez environ 200 objets chindogu  !
Partager cet article
Repost0
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 07:57
Psychologies Magazine propose sur son site un nouveau test : êtes-vous un grand douillet affectif. Je l'ai fait et la réponse est : mille fois oui!
manquait plus que ça ! mais Je me doutais un peu du résultat à vrai dire.
Du coup je comprends pourquoi je me suis fait une méga crise d'angoisse après l'écume des jours. Film pourtant très réussi, bien joué, bourré de trouvailles et très fidèle, (en tous cas si j'en juge par des souvenirs de lecture qui doivent remonter à ....disons 35 ans), du livre de Boris Vian.
Mais film ultra angoissant pour les douillets affectifs, qu'on se le dise...
Du coup je n'ai pas attendu mon reste, dès  le début du générique j'ai filé dehors au soleil. ..
Remarquez, ça, je le fais toujours et, il paraît, d'après ce que j'ai lu sur Facebook récemment, que c'est signe d'abrutissement. Mais c'était pas un test de psychologies magasine, c'était juste l'opinion d'une personne, qui n'engageait qu'elle. Seulement quand on est douillet affectif on a besoin de gentillesse et surtout, surtout, d'éviter d'aller voir des films anxiogènes...
Alors, c'est dit, aujourd'hui je lave mon la toile de mon esprit avec une bonne séance de méditation !
Partager cet article
Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 12:35

grandmaster.JPGC'est vrai : Joyeusement-votre devrait parler cette semaine d'une comédie rigolote, et c'était l'occasion d'évoquer les gamins, parait-il assez réussi. Alors, pourquoi être allé voir Grand master de Wong Kar-Wai  ?

Parce que c'est l'auteur de In the Mood For Love et que Tony Leung et Zang Ziyi réunis ça fait déjà pas mal de bonnes raisons d'y aller.

D'autre part, le film raconte l'histoire du maitre de kung Fu de Bruce Lee.

et Wong Kar-Wai a mis 8 ans pour réaliser le film, ce qui n'est pas rien...

Surtout, c'est esthétiquement très très beau, même si au début du film on peut craindre de trouver le temps quelque peu longuet...Finalement le film vous prend et laisse sa marque sur l'esprit...

La version originale est en mandarin et en cantonnais selon qu'il s'agit de personnages du nord ou du sud.

Dans l'affrontement entre les écoles de Kung Fu il ne faut pas chercher des démonstrations techniquement bluffantes comme dans Tigres et Dragons. Tony leung n'est pas un pratiquant avancé de Kung Fu.

C'est plutot l'esprit de l'art martial qui émane du film, et un Hong Kong nostalgique et ultra esthetique...

 

Me demande juste pourquoi Wong Kar-Wai représente toujours Hong Kong sous une pluie battante ?

mais la question est anecdotique !

Partager cet article
Repost0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 11:58

croods.jpegÀ Joyeusement-votre on raffole de la 3D et des films d'animation. Impossible donc d'échapper aux Croods, ces hommes préhistoriques plongés en pleine mutation pour le grand malheur de père Croods, un type qui croit protéger sa famille en l'enfermant dans une caverne et en recommandant à ses membres de ne jamais" pas avoir peur" ...

Ce gars m'a rappelé quelqu'un mais je sais plus qui..
Le film est esthétiquement super réussi, les personnages sont attachants, mignons..
Un bon moment avec une 3D très chouette.
Partager cet article
Repost0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 19:53

photo--3-.JPGLe film Samsara dure presque deux heures, sans aucune parole. On ne s'ennuie pourtant pas une seconde.

Il y a seulement la musique, superbe, et les images, belles, fascinantes, envoutantes et parfois aussi horribles. Car le film s'appelle Samsara, et décrit...le samsara, cet état dans lequel nous sommes plongés entre naissance et mort, qui change sans cesse, et comporte d'éphémeres beautés et d'innombrables souffrances. L'aspect illusoire est aussi souligné dans ces scènes où les résiduts de la consommation excessive polluent la terre et la vie des humains.

Le rythme s'accelere au fil du film et la fin fait retour sur le début comme la roue du Dharma.

 

Je crois n'avoir jamais vu un film aussi beau et aussi plein . je suis sortie comme envoutée, un peu comme si j'avais suivi une méditation guidée...

 

Samsara ne passe pas dans beaucoup de salles, il faut courir le voir ( Le Max linder le projete en 4s, ne me demandez pas ce que c'est, mais en tous cas l'image est incroyabelemnt belle )

 

PS :Dernier détail, ne prevoyez pas de manger une entrecôte frite en sortant, 99,99 % des spectateurs sont sans doute végétariens à la sortie , au moins provisoirement...!

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 16:17
amants-passagers.JPGLe dernier film de Pedro Almodovar contraste avec son magnifique mais très sombre précédent : " la piel que habito" . Il s'agit ici d'une sorte de film catastrophe gay, cru, excessif, et totalement déjanté comme il se doit avec une comédie d'Almodovar..
on dit que le cinéaste espagnol aurait voulu montrer une parabole de l'Espagne au bord du gouffre. Possible, mais ce n'est pas le plus frappant.
L'équipe de joyeusement-votre a surtout trouvé qu'à l'heure où les bigots, soutenus par les homophobes rampants de tous poils,  et alliés a l'extrême droite, défilent courageusement contre le mariage pour tous, derrière un  remparts de poussettes, ce film est une jubilatoire bouffée d'oxygène.
Alors gracias senor Almodovar !
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de joyeusement-votre
  • : un blog sur les petits riens qui rendent heureux, les recettes de bien-être, les méthodes et démarches, les livres, musiques, tout ce qui contribue à nous apporter joie, sérénité et pourquoi pas...bonheur ?
  • Contact

Recherche

Liens