Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 12:31

je suis allée hier à Pontoise dans l'espoir de recevoir le Darshan (étreinte) d'Amma. C'était ma quatrième  "tentative". la première année, j'ai été malade, la seconde, il y eut une greve des transports en commun et la troisième année, je suis parvenue jusqu'à la Halle St martin à Pontoise, mais trop tard pour pouvoir passer avant la nuit...

Cette fois ci je me suis levée à 4 heures et j'ai pris le premier bus à 5 heures. Deux heures plus tard, je parvenai à pontoise et me joignis à la queue dejà longue. Une foule joyeuse qui attendait , cool, même sous la pluie. Pluie qui fut une bénéiction car on nous permit d'entrer plus vite nous abriter sous la grande tente de l'entrée. Ensuite ce ne  fut qu'attente,  mais toujours  dans un calme et une sérénité partagée. Finalement, une fois entrée, j'ai posé mes affaires au vestiaire le plus vite possible et me suis remise dans la queue pour recevoir un ticket de Darshan. Cette fois mon ticket portait le numéro M1 et non ZZ554 comme l'année passée. Tous les espoirs étaient permis.  De fait, vers 10 h, Amma fit son entrée et il nous fut proposé une méditation sur les sons ma et omh et sur le souffle. Des centaines de gens méditant ensemble, rien que ça, c'est quelque chose !

Puis Amma a commencé le Darshan, prenant dans ses bras chaque personne, avec la même attention, le même amour. le seul fait de voir est confondant. Finalement apres A, vint, B, puis C et d'un coup ce fut M1 !! je me joignis à la file dans l'allée centrale, et comme il fallait ôter les lunettes je ne voyais plsu grand chose, ce qui accentuait encore le côté rêve de la chose. Au son d'une musique et de chants envoutants, j'avançai de chaise en chaise, et, d'un coup, je fus aux pieds d'Amma. j'avais l'impression de ne rien ressentir , et, finalement je fus presque poussée dans ses bras. Et là on ne peut pas vraiment dire, il n'y a pas de mots, mais c'est un ressenti d'amour immense, et elle a murmuré des paroles à mon oreille en me berçant, et je me suis mise à pleurer. C'etait les mots de ma grand-mére que j'entendais..elle a ouvert ma main et y a déposé quelque chose, on m'a soulevée, je pleurais toujours mais je gardais la main fermée sur mon porte bonheur... Amma

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de joyeusement-votre
  • : un blog sur les petits riens qui rendent heureux, les recettes de bien-être, les méthodes et démarches, les livres, musiques, tout ce qui contribue à nous apporter joie, sérénité et pourquoi pas...bonheur ?
  • Contact

Recherche

Liens